MAGEO : Mise Au Gabarit Européen de l’Oise

Le projet de Mise Au Gabarit Européen de l’Oise (MAGEO) entre Compiègne et Creil est porté par Voies navigables de France en tant que maître d’ouvrage. Ce projet a pour objectif de garantir un mouillage de 4 mètres (contre 3 mètres aujourd’hui) entre Compiègne et Creil, afin d’accueillir des convois gabarit européen Vb transportant jusqu’à 4 400 tonnes de marchandises. Ce projet se situe au débouché sud du canal Seine-Nord Europe, maillon central de la liaison fluviale Seine-Escaut. Il s’étend sur 42 kilomètres de linéaire, depuis le pont SNCF de Compiègne jusqu’à l’écluse de Creil, et traverse 22 communes dans le département de l’Oise.

Cet aménagement constitue une étape clef pour assurer la continuité de navigation entre le bassin de la Seine et celui de l’Escaut dans le cadre du projet de liaison européenne Seine Escaut.

Quel impact à Jaux ?

Une enquête publique a été réalisé du 27 mars au 29 avril 2021. La commission d’enquête présente à la mairie le mardi 27 avril de 16 à 18h30 a pris note des observations de toutes les personnes qui se sont présentées.

Dans cette page (liens et dossiers associés), vous pouvez retrouver l’intégralité du projet.

Coût estimé et contributeurs

Le montant total actualisé (aux conditions économiques de 2019) est de 298 M€ TTC pour un coût à terminaison d’environ 342 M€ TTC (341,8 M€ plus précisément).
En résumé aujourd’hui, le financement du projet, d’un montant total de 341,8 M€ TTC, se décompose de
la manière suivante :

  • Près de 28,4 M€ TTC ont déjà été financés au titre des différents CPER et du mécanisme pour
    l’interconnexion en Europe (MIE) ;
  • Sur les 313,4 M€ TTC restant à financer (341,8-28,4), 8,8 M€ concernent la fin des études, 6,3 M€
    concernent les acquisitions foncières et 298,3 M€ concernent les travaux ;
  • Le prochain règlement du MIE devrait permettre un taux de cofinancement du projet par l’Union
    Européenne à hauteur de 50% du coût HT des travaux et des études soit un apport attendu de près de
    128 M€.
  • Sur les 185,4 M€ restants à financer après financement européen, l’Etat apportera 105,2 M€ et 80,2 M€
    sont attendues des collectivités territoriales, sous réserve de délibérations.
    Au final, la répartition du montant total du projet de 341,8M€ TTC sera la suivante:
  • 138, 3 M€ de l’UE soit 40,5%
  • 114, 5 M€ de l’Etat-VNF soit 33,5%
  • 89 M€ des collectivités territoriales soit 26%